Le Point pour tous n°2 – Frigide Barjot, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng – Vendredi 11 janvier 2013


10 commentaires on “Le Point pour tous n°2 – Frigide Barjot, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng – Vendredi 11 janvier 2013”

  1. alice livron dit :

    Frigide Barjot🙂 consciemment ou non votre référence incidente à l’affaire du Mali ne manque pas de saveur, quand on sait qu’il s’agit, disons, un gros conflit civil… seriez vous en train d’entendre « le loup, la belette et le renard… » ? Oui je crois que cette affaire peut prendre de drôle de proportion et F. Hollande a commis, cette fois encore, une faute.
    Le 13 au soir, annoncez donc fortement le match retour ; même chose chez Ruquier, demain soir !
    Esprit sain sur vous !

  2. alice livron dit :

    Un de vos soucis va être de vous faire entendre alors qu’on est allé engagé une guerre au Mali.
    A partir de lundi, il va être facile à Hollande de se prévaloir de cette « très importante affaire » pour se défiler, même chose pour Ayrault, les médias, etc.
    La pression, il n’y aura que cela…
    Esprit sain sur vous.

  3. alice livron dit :

    C’était magnifique – Tant de monde avec si peu de moyens.
    Pouvez vous mettre en ligne le live filmé ? Que cela laisse une trace ?

    Et puis maintenant, il faut réveiller les politiques… à la traîne.
    Et annoncer la 3 em manifestation,

  4. alice livron dit :

    Bon, Hollande ne bougera pas.
    Annoncer la prochaine manifestation, et parler de mépris ? c’est de cela dont il s’agit…
    A deux millions de personnes et tous les politiques, il pliera

  5. alice livron dit :

    Frigide… pensez à vous protéger. Ce soir, quelques personnes ont compris que vous et vos amis étiez dangereuse pour de vrai. L’affrontement direct a échoué ; le temps des manips arrive.

  6. Ferry dit :

    J’étais hier à la Manif et j’ai écouté ce matin quelques commentaires sur différentes radios. A propos d’un éventuel Referendum, certains ont recommandé la prudence à cause de la partialité et de la puissance des médias. Ca a agité mes petits neurones. Il me semble qu’une bataille juridique peut se livrer au parlement avec deux axes :
    1) éplucher à la loupe les menaces proférées contre les députés Socialistes qui seraient tentés de voter contre la loi, pour engager des poursuites contre leurs auteurs sous le chef de harcèlement moral. Ce délit est réprimé assez sévèrement par le code pénal.
    2) mettre en demeure les Présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat de faire respecter la liberté de conscience des élus, tant dans les débats que lors du vote. Ces derniers doivent savoir qu’au cas où le Parti Socialiste les écarterait des prochaines élections ils seront soutenus par un collectif ad hoc et le Parti doit aussi le savoir. On doit pouvoir s’appuyer pour cela sur la déclaration des droits qui figure en tête de la Constitution.
    Si vous choisissez d’engager la procédure du Referendum il faut avoir préparé les armes efficaces et d’effet immédiat permettant de faire respecter le temps de parole et le traitement impartial par les médias. Par exemple, présence d’huissiers dans les régies pendant les enregistrements ou au montage.
    A vous de passer au crible ces suggestions et de voir ce que vous pouvez en tirer.
    Encore mille Mercis pour ce que vous faites !

  7. ramon perez dit :

    Xavier Bongibault : attention aux drapages verbaux. Un htro qui t’aime ! La pencarte « Jospin reviens, ils sont devenus fous » a eu beaucoup de succs et a suscit beaucoup d’changes. A retenir Il faudrait prvoir des slogans sur les mdias de la pense unique pour la prochaine fois. Ils sont dj en train de se dchaner ds aujourd’hui 14 janvier. Fraternellement Ramon

  8. alice livron dit :

    La prise de parole de Xavier Bongibault a été malheureuse, mais sans conséquence. Et puis, il faut imaginer ce que vit ce garçon, menacé de viol et de mort depuis 4 mois, sans que cela n’émeuve les médias.
    Même chose pour les litres de sang répandus par Act Up contre Geogina Dufoix, pourtant blanchie par la CJR, qui n’ont soulevé aucune indignation.
    C’est un peu un trait malheureux de toute cette affaire : les promoteurs de la manif pour tous, bien qu’ayant des convictions, prennent soin de ne pas mener leur combat en leurs noms; ils sont aussi plutôt honnêtes et fair play – en face d’eux, ils affrontent des gens le plus souvent vindicatifs et malhonnêtes. Ce n’est pas Caroline Fourest qui ira nous parler des activités de call-girl de l’éphèmère porte parole française de ce groupuscule, et ce n’est qu’un exemple. Même chose lorsqu’elle énonce que « 98% des enfants d’hétéro sont malades ou délinquants », sans que personne ne dise rien. etc.

  9. ramon perez dit :

    Tout le monde saccorde le dire, et mme, du bout des lvres, certains membres du gouvernement : la manif de ce 13 janvier est un immense, un inespr succs.

    Un succs dautant plus grand quelle a fait descendre dans la rue la France des taiseux, la France qui ne fait pas de bruit, la France bien leve qui ne veut pas dranger, celle qui bosse et paie sans moufeter ses impts, celle qui na jamais commis plus gros dlit que de dpasser le temps imparti par un horodateur, celle qui cde sa place dans les transports en commun et aide les vieilles dames monter leurs bagages dans le train.

    La France dont on ne parle pas au 20 heures, parce que ses enfants ne dealent pas, ne squattent pas, ne brlent pas les voitures et ne cassent pas la gueule aux profs, la France quaucun gouvernement ne cherche mnager tant on la sait docile, respectueuse des lois et de lordre tabli. La gentille France familiale, catholique ou pas, quon prend quelquefois, il faut bien le dire, pour toutes ces raisons-l, au choix, pour une bonne poire ou pour une vache lait.

    Et cest cette France-l qui est venue manifester en masse, avec ses poussettes surcharges, ses innombrables jeunes perchs sur les chars, ses enfants ravis pour une fois dchapper aux devoirs du dimanche, cette France-l qui est venue protester, crier, tempter : Franois, ta loi on nen veut pas ! , Taubira, tes foutue, les familles sont dans la rue !

    Fallait-il, pour que ces gens-l sortent de leurs gonds, que la cause les ait scandaliss, touchs, indigns.

    Parmi eux, pas de professionnels de la manif, de vieux routards syndicalistes que lon voit fondre sur Paris comme les oiseaux migrateurs ds que la saison des conflits sociaux arrive et qui, entre grves et cortges, vous bloquent et vous prennent en otage un pays. Si innocents, ces manifestants du dimanche, quil a fallu leur expliquer quelques vieilles ficelles : que, pour le comptage de la police, par exemple, il fallait se dployer sur tout le boulevard, et ne pas rester scotchs les uns aux autres, ou que malgr le nombre, il ne fallait pas cder la tentation denvahir le trottoir qui, lui, ne serait pas considr comme manifestant .

    Les CRS eux-mmes, dailleurs, navaient pas leur tte tendue habituelle, conscients sans doute que gaz lacrymognes et vitrines brises taient hautement improbables avec ces manifestants placides dont les longues heures dattente faire le pied de grue, non plus les affiches provocatrices sur les balcons ici et l narrivaient entamer la bonne humeur. On vit mme lun deux sourire lorsquun appel au micro signala quelques minutes dintervalle la perte dun iPhone, puis sa restitution. Dans une foule si compacte, un objet si pris sagement rapport aux objets trouvs, cela ne stait jamais vu.

    Pour tre honntes, ces manifestants-l ne sont cependant pas compltement abrutis. Et quand ils entendent parler du chiffre officiel de 340 000 manifestants quand certains dentre eux, pour avoir organis les JMJ par exemple, savent pertinemment que le Champ de Mars, trs vite satur ce dimanche et dans lequel nombre de manifestants nont pu entrer, peut contenir plus de 800 000 personnes, ils sentent bien comme une embrouille .

    Il faut se mfier de la France bien leve et de son ct diesel : un peu longue chauffer, mais lorsquelle est lance, son moteur est increvable.

    Et l, cest le gouvernement qui risque bien den baver un peu.

    Gabrielle Cluzel, le 13 janvier 2013 Paroisse Saint Honor d’Ey

  10. Hélène Le Roy dit :

    Encore toute mon admiration aux organisateurs en particulier à Frigide et Xavier, prenez soin de vous, pour vous d’abord et pour tous ceux qui comme moi mettent beaucoup d’espoir dans votre combat. Comment en est-on arrive la, devoir descendre dans la rue, devoir s’expliquer sur un sujet pareil. J’ai, sur un autre site invoquer la souffrance de femmes américaines qui essaient d’obtenir des banques de spermes l’identité des pères biologiques ; aussi le problème des antecedants familiaux lors d’investigations avant acte chirurgicale. Ceci, pour fournir quelques arguments supplémentaires. Quant aux problèmes des enfants vivant déjà dans des couples homosexuels, certes il faut faire quelque chose mais cela ne doit pas servir à infléchir l’opinion. Pourtant ce cas de figure est souvent invoque par C. Forest et d’autres. Car, alors, pour obtenir une légalité quelconque dans quelque domaine que ce soit il suffirait d’agir dans l’illégalité pour obliger l’Etat ? non arrêter de nous servir cet argument !

    Je souligne la déception des gens de province qui n’ont pa pu manifester dans leur ville respective et dans l’impossibilite de monter à Paris, pour divers raisons (beaucoup de témoignages reçus), mais je peux vous dire qu’a la prochaine manif, ils feront l’impossible pour venir, et beaucoup de familles seront prêtes à les loger !
    Bon courage et sachez qu’on vous aime, Frigide, Xavier et les autres.k Vous êtes de la famille. HLR.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s