Face au lynchage médiatique, demander pardon pour notre Eglise et les enfants d’abord

Capture d'écran 2016-03-19 13.42.14

Samedi dernier  dans « On n’est pas couché« ,  le chemin de croix a pris de l’avance en France avec la dramatique affaire de pédophilie lyonnaise : la télévision d’Etat, mélangeant allègrement les sujets et les personnes, a permis à Laurent Ruquier de livrer en vrac clercs et laïcs, innocents ou coupables, à une même vindicte généralisée contre l’Eglise, déjà bien abîmée par sa propre maltraitance, ses divisions et ses coupables silences. Etant personnellement accusée de « non-organisation de manifs contre la pédophilie », et après avoir demandé cette semaine à Laurent Ruquier et Catherine Barma un vain droit de réponse,  j’appelle aujourd’hui toutes les personnes ecclésiastiques et laïques à réparer et faire définitivement cesser les actes de pédophilie, et tous les journalistes à en faire autant du lynchage médiatique qui s’abat à nouveau, à travers la personne du cardinal Philippe Barbarin, sur tous les catholiques et les chrétiens de France.

Capture d'écran 2016-03-19 14.07.35

 

Catholique engagée dans la défense des droits des enfants, des femmes et des homosexuels, je commence moi-même en demandant pardon aux enfants et aux adultes victimes d’agressions sexuelles par des prêtres, les assurant de toute ma compassion de mère et de toute ma prière de croyante.
Je sais que seule cette demande de pardon  – et non d’improbables manifestations – faite par et pour toute mon Eglise à la faveur de la Semaine Sainte, sera le point de départ de l’indispensable travail de transparence et de réparation, de pénitence et de réconciliation, que les persécutés, comme tous les laïcs et les clercs innocents, attendent avec confiance et espérance, depuis déjà si longtemps.

 

 

Capture d'écran 2016-03-19 14.08.30

Samedi 12 mars dernier, Laurent Ruquier a donc profité du scandale de l’affaire lyonnaise du père Preynat et de ses victimes de La Parole Libérée, attribuant la deuxième place de son « Flop Ten »  au cardinal Barbarin, désormais suprême responsable à abattre de la pédophilie française, pour poser d’un coup cette question tombée de l’armoire du service public :

« Elles sont où les Frigide Barjot, les Ludovine de la Rochère, pour organiser des manifestations monstres contre la pédophilie dans l’Église ? C’est bizarre que deux hommes ou deux femmes ensemble, ça les dérange mais un homme et un enfant ensemble, ça, pas de manif « 

Voir  à 11’22

Feignant ne pas connaître ce qui sépare aujourd’hui l’ « égérie » barjot de 2013 de celle catho de 2016, Laurent Ruquier a oublié, par le procédé bien connu de l’amalgame public, que « deux hommes ou deux femmes ensemble », cela ne m’a jamais dérangé puisque je prône leur union non filiative et équitable en mairie depuis le PACS, et jusque dans ses émissions de 2012 et 2014, avec le succès qu’enfin il nous reconnaît. C’est bien à cause de ce succès que le pouvoir politique m’a obligée à céder la place à Ludovine de la Rochère, opposée à toute union civile sans filiation, mais soutenue en cela par la majorité des cardinaux et évêques français qui, comme elle, assimilent étrangement l’union homosexuelle sans filiation au mariage procréatif homme-femme. Ce qui n’a jamais été le cas de la majorité des Français et de nombre de prélats synodaux à la tête desquels se trouve le pape François. La récente législation italienne, notre explicite bénédiction le 29 février dernier à la maison Sainte Marthe, et sans doute son imminente exhortation apostolique, en témoignent aisément.

Quant à Laurent Ruquier, reconnaissant enfin l’importance de la mobilisation des citoyens et des chrétiens en 2013  – là aussi, mieux vaut tard que jamais –  il  en a appelé aux grandes manifestations unitaires contre le projet de loi Taubira, qui jusqu’en avril 2013, avaient pour but de défendre le droit des enfants à être nés d’un homme et d’une femme, père et mère, sans pour autant discriminer les couples homosexuels dans leur conjugalité. Mais cet « hommage » faussé et mâtiné d’homophobie en pleine affaire de pédophilie a bien pour but de discréditer à nouveau notre demande légitime de retour à la filiation humaine, parce qu’elle émanerait de personnes illégitimes à défendre les droits des enfants comme inaptes à accepter ceux des homosexuels. Des personnes croyantes, qui défendent le droit des enfants à connaître leurs géniteurs homme et femme, fermeraient allègrement les yeux sur les atteintes à la dignité corporelle et spirituelle des enfants ? Mais enfin Laurent, de qui se moque-t-on ?

Militant pour le maintien intégral des droits des couples homosexuels hors la filiation,–  la filiation naturelle étant de l' »intérêt supérieur » de l’enfant – comme pour celui de chaque enfant à avoir un acte de naissance biologique,  je récuse absolument cet amalgame, même énoncé sur le mode bouffon du roi Ruquier, ou bassement polémique d’autres plumitifs.

Cet amalgame devient insupportable quand Laurent Ruquier laisse entendre que, n’organisant pas de manifestation, cela serait signe de mon silence complice envers les actes des prêtres pédophiles. Là encore, mon ancien patron d’ « On a tout essayé » est bien mal embouché, car, dès 2010 je me suis publiquement levée, lors de l’affaire irlandaise remarquablement gérée par Benoît XVI, pour défendre l’intégrité des enfants agressés par des clercs : j’ai animé une pétition contre la pédophilie dans l’Eglise. Elle fut alors signée par plus de 35 000 personnes : c’était l’Appel à la Vérité  que j’avais initié avec les blogueurs Koz Toujours et Natalia Trouiller et qui a été signée par les plus grandes personnalités du « catholand ». Il n’est aujourd’hui que temps de le relancer, et j’invite ici tous mes frères et sœurs de l’époque à nouveau à se réveiller…

En attendant, je vais me borner à répondre à tous les polémistes par ce qui est aujourd’hui toute ma vie : ma foi chrétienne et mon Eglise, même si depuis trois ans, j’en suis réduite, avec les millions de français pro-union civile sans filiation, au silence des périphéries existentielles. C’est-à-dire, si cette division perdure, à la fatalité de la disparition de la filiation humaine, et avec elle, de la vie naturelle en général et du christianisme humaniste en particulier.

Alors, pour cette situation, pour les victimes comme pour les chrétiens que Laurent Ruquier a blessés par ses amalgames répétés et volontaires, et pour que tout cela cesse,  je ne prononcerai qu’un seul mot : PARDON.

Pardon pour tous les péchés que les prêtres pédophiles ont commis, et reconnus comme mal fait aux enfants dans leur foi naissante. Pardon pour tous les ecclésiastiques qui n’auraient pas du rester sourds à la douleur des plus petits confiés, même il y a longtemps. Pardon pour tous les laïcs qui n’ont pas voulu être cause de scandale pour leur Eglise, ou trop fragilisés, n’ont pu parler jusqu’à maintenant. Pardon pour les catholiques qui se battent pour conserver leur foi, et « vocifèrent » sans voir les blessures infligées aux minorités par manque de compassion ou simplement de débats, impossibles depuis trois ans. Pardon pour ce que l’Eglise doit désormais faire cesser définitivement, les abus sur mineurs, les trahisons sur majeurs, les déplacements secrets, les remplacements inappropriés, les exclusions injustifiées et leurs silences.

Que cela soit véritablement mis en œuvre en cette année de la miséricorde : de cérémonies pénitentielles à la mise en place de cellules d’accueil et d’écoute des victimes par les prêtres et les évêques eux-mêmes,  en passant par l’abolition des prescriptions civiles et ecclésiastiques pour les agressions sur mineurs, « la souffrance ne connaissant pas de prescription« . L’Eglise peut lever les prescriptions au cas par cas, le cardinal Barbarin l’a déjà énvoqué : «Si le procès se clôt en raison de la prescription, j’ouvrirai alors un procès canonique, car un jugement doit être rendu».  Il faudrait que ce dernier demande au pape François de généraliser l’imprescriptibilité pour l’Eglise de France, et que la loi française aussi s’y emploie pour le droit pénal. Ainsi dans les procès à venir non-prescrits, et dans la mesure du possible, les évêques pourraient se porter partie civile auprès des victimes.

Enfin, sur le plan spirituel, comme le pape Benoît l’a lui même fait en 2010, pourquoi le cardinal Barbarin ne consacrerait-il pas les prêtres lyonnais et français aux cœurs immaculé de Marie et miséricordieux de Jésus ?

image_preview

Sans demande de pardon, les médias profitent des terribles révélations à répétition pour finir d’assommer l’Eglise, ses valeurs, sa foi. Etant moi-même pour cette raison bouc émissaire laïc depuis trois ans, – et en ce moment-même sur twitter et certains blogs – je compatis moralement et physiquement  devant les méthodes d’acharnement médiatique envers la personne du cardinal Philippe Barbarin, qui attend lui aussi d’être jugé pour ses manquements. Mais aujourd’hui, et c’est très grave, on s’attaque, au-delà de ces épouvantables affaires, à la tête la plus populaire du clergé français, et elle est déjà condamnée. Clairement, à travers les déclarations du Premier ministre, d’une secrétaire d’Etat ou les accusations d’un haut fonctionnaire anonyme du ministère de l’Intérieur, toutes dirigées à l’encontre du  primat des Gaules, les medias le chargeant des péchés des laïcs engagés depuis 2013, il devient impossible de ne pas voir la charge politique contre les chrétiens et l’un de leurs chefs défendant les droits humains et la vie naturelle. Et pendant que l’Eglise brûle, 130 médecins demandent la PMA et la GPA échappe de justesse au vote au Conseil de l’Europe à Paris…

Ce pardon indispensable, je le demande bien évidemment en temps que laïque baptisée de cette même Eglise à tous ceux que le comportement des chrétiens scandalisent trop souvent. Au XVIème siècle, Saint François de Sales disait déjà : « C’est à cause de nous que le nom de Dieu est blasphémé parmi les nations ».  Comment s’étonner que le monde ne Le reconnaisse pas, notre Dieu et la vie qu’il nous donne dans nos diversités, derrière le masque de nos turpitudes catholiques ?

Je n’en suis moi-même pas exempte, alors j’ai suivi la voix du pape François. Avec nos enfants, j’ai fait le pèlerinage du Jubilé de la Miséricorde à Rome, et à Saint-Pierre, et j’ai pu obtenir le pardon de Dieu.

IMG_4615

Puis ce fut la bénédiction du Saint Père pour ma mission au service des droits des enfants et du mariage homme-femme par l’union homosexuelle sans filiation.

12829264_10153383723721373_6444706729043227767_o

Puisse cette bénédiction papale servir à implorer miséricorde auprès de toutes les victimes de nos abus de laïcs et de clercs défaillants. Et à ce que toutes nos victimes acceptent cette demande de pardon afin que la réconciliation soit véritable et leur réparation concrètement réalisée.

Cardinaux, évêques, prêtres, fidèles d’Eglise et simples laïcs, nous sommes tous l’Eglise. Ne ratons pas notre Semaine Sainte du pardon.
La Pâques de la miséricorde nous attend pour rebâtir, ensemble et réconciliés, notre Eglise ouverte sur le monde.

Virginie Tellenne-Frigide Barjot
Pénitente


48 commentaires on “Face au lynchage médiatique, demander pardon pour notre Eglise et les enfants d’abord”

  1. Damour aline dit :

    Votre témoignage me touche beaucoup
    J’admire votre constance et votre ténacité
    Vous êtes dans la vérité
    Je prierai pour vous

    • Aline HAMOT dit :

      Je suis entièrement d’accord avec la point de vue de Virginie Tellenne et je soutiendrai votre action contre vents et marées.Les médias sont coupables d’un détournement de fait divers, et ont crée une polémique contre l’église. Mais on entend que celui qui aboie le plus fort, n’est-ce pas ?
      C’est un véritable raz-de-marée anti-chrétien : Mr Onfray, philosophe ignorant le fait religieux (et n’ayant très certainement jamais lu les Evangiles) a dit hier sur France Culture que Jésus était un « cadavre » sur la croix et que personne ne pouvait s’identifier à une religion dont la sexualité est exclue !!!
      Et l’amour du Christ ? Et Marie-Madeleine ? et Sarah ? et la femme adultère défendue ?
      Ne pas laisser passer ce genre de propos ineptes non plus : droit de réponse sur France Culture. Je vous invite à réagir avec moi, en restant courtois et fermes. Et prions.

      • François Bichon dit :

        J’ai du mal à comprendre que Mr. Onfray défende d’un côté les chrétiens d’orient persécutés et, de l’autre, dise de pareilles inepties. C’est une personne énigmatique, contradictoire, sincère par ailleurs, me semble-t-il, mais qui, comme beaucoup d’autres, à besoin de la lumière du Saint-Esprit, car aujourd’hui les ténèbres sont bien présentes et nous invitent à franchir une barrière intérieure afin que la Lumière triomphe dans nos propres vies pour ensuite faire passer au monde un nouveau pas de conscience vers la Vérité et l’Amour (Dieu, qu’on le nomme comme tel ou pas). Nous sommes dans une étape cruciale de (trans)mutation (la fin « des temps » ?) et beaucoup cherchent authentiquement à rendre ce monde plus humain et plus spirituel, même si tous ne sont pas chrétiens.
        Ceci dit comment concrètement faire face et réagir à ce genre d’émissions en étant réellement entendu ? A qui et où s’adresser, par mél est-ce efficace ?…
        Je crois aussi en l’humble et efficace force de la prière.
        Le croix est toujours suivie de la Résurrection.

    • Buliard dit :

      Bravo pour votre analyse et votre prise de position que je soutiens pleinement .
      Il est tellement facile de condamner …Il est autrement plus difficile d’être exemplaire de ne pas aller faire la guerre ,de ne pas céder à la violence, de ne pas aller bombarder des populations entières en proclamant que nous sommes laVérité et de donner des leçons au monde entier…tellement facile tellement hypocrite.Et surtout de passer sa vie et ses émissions à critiquer…
      Je ne vise personne.
      Inutile de suivre mon regard.Je ne les écoute plus mais dans le silence je sais que nous nous préparons des lendemains qui pourraient ressembler à ce qui se passe dans des pays bien proches de nous et que nous avons largement contribué à déstabiliser..
      Ainsi va l’histoire des hommes quand ils n’ont que si peu de grandeur d’âme

  2. annie quilichini dit :

    Très beau! merci Virginie et prions ensemble.
    Annie

  3. Bonnet Monique dit :

    Je suis chrétienne(, non catholique), peu importe! le pardon est prioritaire pour la guérison. C’est le commandement de Jesus: pardonner à nos ennemis et les bénir! donc pardonnons à ….Ruquier, à tous ceux qui accusent le Cardinal Barbarin…. [parfois on est très en colère devant tout ce déchainement] mais c’est le chemin , pour vous aussi PARDONNEZ tous les coups que vous recevez, et…;le Seigneur vous pardonnera, et alors on peut amener la Paix et la réconciliation. c’est l’Evangile Mat 6,12 et 14. Je suis conseillère psychologue et j’ai vu des personnes victimes d’abus, je peut dire que le premier pas pour la guérison est le pardon,. Pour nous chrétiens, le pardon aux pasteurs est essentiel (les abus peuvent être de diverses sortes, mais les abus sexuels sont graves et ont des conséquences profondes).
    Prenons courage, vous aussi… Dieu permet un feu de purification de l’Eglise de France, restons attachés au Seigneur, IL est le juste juge et ne tient pas le coupable pour innocent. Nous sommes ses fils et ses filles et IL ne nous abandonne pas.
    Soyez bénies ainsi que votre famille
    Monique B.

  4. Jésus n’a pas jugé la femme adultère.. Ma mère m’a toujours appris a ne pas JUGER il y a plus grand que toi, il y a plus juste que toi,…une fourmis noire sur un rocher noir dans la nuit noire. DIEU seul la voit

  5. SCHNEIDER Pierre dit :

    Prions pour que toutes les vocations -prêtre, pasteurs, union par le mariage d’un homme et d’une femme- soient librement choisies et discernées, prions parce que quand on ne prie pas on ouvre la porte au Malin qui se régale et réjouissons nous de la croix du Christophe, de nos croix de chaque jour car sans croix pas de Pâques, pas de cette perspective fabuleuse d’Amour infini pour l’éternité. Les souffrances et les pardons qu’elles permettent nous amènent à la seule issue possible, nous accepter pêcheurs et faibles et mettre toute notre confiance en Jésus Christ le seul qui n’aie pas failli. Merci Virginie,nos pensées ne sont pas celles de Dieu.

  6. Bien envoyé, camarade ex-leader !
    Un peu en dedans, quand même — tu aurais pu demander « pardon » aussi pour ton ancien boss et ses semblables, d’une malhonnêteté intellectuelle ricanante et sans conscience qui met leur Salut en grave danger ! ;>
    Ne jouer qu’en défense est synonyme de défaite annonce, il est indispensable de contre-attaquer et il y a largement la place pour.
    Sursum Corda !

    • frigidebarjot dit :

      En répondant à Laurent Ruquier, je contre-attaque ! Mais c’est lui qui est en position de force aujourd’hui, pas nous. Affaiblis et divisés, n’agressons pas , nous n’en avons pas les moyens. Sauf celui de la parole, celle de justice et vérité que les gens attendent.
      Sursum Corda aussi.

      Fri

  7. Alain dit :

    Si chacun de nous peut avoir à demander pardon à Dieu ou a ses frères pour des fautes commises individuellement ou collectivement, l’Eglise, comme institution – de même que la France comme nation- n’a pas à demander pardon de fautes commise par des individus qu’elle n’a pas couvert.
    Les victimes ont déjà reçu cette demande de pardon, il y a plusieurs années alors que le crime était déjà prescrit sans qu’ils aient pu ou voulu porter plainte.
    Si l’affaire est de nouveau réveillée, médiatiquement, car la justice ne trouvera rien de nouveau, c’est uniquement parce que Mgr Barbarin n’a pas voulu faire de concession sur le mariage pour tous..Et cela le monde politico-médiatique ne lui pardonne pas.
    Mais qu’alliez vous faire chez Ruquier ???

    • frigidebarjot dit :

      J’y travaillais cher ami. Et samedi dernier, nous étions forcées. Je pense au contraire que l’Eglise doit demander pardon pour chacun de ses membres.
      Mille mercis.

  8. Paul dit :

    Merci, je ne me reconnais pas dans cette récup de la manif pour tous… je vois que d’autres cathos pensent comme moi.
    Il est vrai qu’il est insupportable que cela se passe dans notre église catholique et qu’il faut demander pardon pour que les victimes puissent faire un chemin de guérison (plutôt que se défendre à tout va.)
    Merci pour votre chemin, merci pour votre soutien… et pardon de ne pas toujours lire ce que vous dite… mais depuis que j’ai participé à la manif j’ai reçu tellement de mails à vomir, tendance facho que je supprime quasiment tous les messages de ce type…
    PS : Il faudrait retrouver les bandes Europe 1 mais même Ruquier était opposé au mariage pour tous au départ mais qu’à cause de l’opposition à la loi il était finalement pour (en gros pour emmerder quoi… compréhensible avec la bande d’homophobes qu’il y avait aussi dans les opposants)

  9. Boutté dit :

    Qui se souvient des appels à  » l’amour pour tous » conjointement émis par les ministères de la jeunesse et de l’éducation sous Mittérand et vantant les bienfaits des actes pédodestructeurs ? Qui se souvient des louanges émises par Libération et Le Monde sur ces bienfaits ? Le droit à l’amour physique était alors de mode et n’offusquait pas nos « belles consciences » !

    • REBEYROL dit :

      Pourquoi ne pas demander à Ruquier et a tous les autre signataires de la pétition anti Barbarin la démission des inspecteurs d’Académie ou du Ministre de l’Education Nationale pour tous les actes répréhensibles de prof s ou d’instits !!!

  10. Emmanuel dit :

    Bravo pour cet engagement et ces paroles courageuses qui restaurent la dignité humaine .

    Ces paroles infiniment plus fortes que les jeux intellectuels des Laurent Ruquier et autres qui ne tarderont pas à être balayés par le vent ….

    Merci de porter haut ces valeurs de respect !

  11. alfred dit :

    Je ne suis pas Croyant , ce qui m’évite d’avoir à pardonner !
    Mais J’exècre les individus qui profèrent des insultes , rapportent des textes ou des phrases de manière déformée ou inexacte pour les interprèter négativement ,qui expriment sous des formules pédantes des opinions outrancières et scandaleuses qu’il faudrait considèrer comme des jugements de valeur définitifs s’imposant à tous !
    Il faut effectivement dénoncer ces propos prononcées par des animateurs d’émissions de télévision qui abusent de leur pouvoir de nuisance médiatique considérable et disqualifient leur profession . Trop imbus de leur personne , cherchant à amuser et abuser la galerie par leur ironie déplacée qu’ils croient intelligente , Ils se prennent pour des maîtres à penser infaillibles . Je ne suis pas Croyant mais je respecte leurs convictions qui méritent d’être protègées contre ceux qui déforment la vérité et influencent malheureusement le bon public
    qui représente pour eux l’ignorance . Eux seuls se croient détenteurs de la Vérité qu’ils déforment et transforment à leur convenance au nom mais surtout au mépris de leur responsabilité d’ homme public

    • frigidebarjot dit :

      Merci cher Alfred, pour votre grande acceptation de l’autre, qui nous fait nous croyants vous respecter infiniment. Ne pas se croire supérieur en détenteur de la Vérité, et aimer. C’est la seule que nous enseigne notre Dieu et son fils Jésus.
      Beau dimanche des Rameaux à vous , et j’espère à très bientôt
      Virginie-Frigide

    • jeuneloup dit :

      Je suis tellement d’accord avec votre commentaire que je boycotte Ruquier ce triste fonctionnaire de la Télévision publique qui est si imbus de lui même et ne cesse de tenter de faire passer ses idées par le biais d’une émission devenue pitoyable

  12. Mattei Régine dit :

    Bravo pour votre persévérance à défendre les valeurs chrétiennes de respect, d’Amour , de pardon… et de courage . Que Dieu vous garde, ainsi que tous les vôtres, et soutienne la Foi de ceux qui veulent suivre les enseignements du Christ.

  13. François-Michel DEBROISE dit :

    Si le phare médiatique est braqué sur l’Eglise, l’avis de tempête concerne surtout l’Education nationale qui subit une série impressionnante de crimes pédophiles : Savoie, Essonne, Charentes, … sans communes mesures avec ce que l’on évoque à Lyon. Les crimes sont actuels, non passés. La mise en danger n’est pas potentielle, mais réelle. La récidive n’est pas à craindre, elle est là. On savait. Les médias braquent leur spots sur l’évêque, mais non sur le recteur d’académie ou son inspecteur. On découvre que rien n’était vérifié à l’embauche : on se hâte lentement de rattraper le temps perdu. Etc.
    Quand je me regarde, je me désole. Quand je me compare, je me console. J’ai donc mesuré, à l’occasion de cette affaire, le chemin parcouru par l’Eglise, qui a tout mon soutien, dans sa lutte contre la pédophilie : crime réel. J’ai aussi mesuré l’absence de chemin parcouru par les donneurs de leçons qui devront rattraper le temps perdu à ne pas s’en soucier, non seulement dans l’Education nationale mais dans toutes les autres branches de la vie publique et privée.
    L’actualité médiatique m’injurie, l’actualité judiciaire me disculpera, car je ne vois pas d’autre chemin à prendre que celui que l’Eglise a pris.
    Je ne lui lance pas de pierre, car à ce jeu, elle me retomberait dessus. Je soutiens et encourage seulement. Toute la vérité, rien que la vérité et tant pis pour ceux qui pensent que leurs pirouettes et leurs volte-faces mesurent leur intelligence.

  14. Myriam dit :

    Courage Viriginie ! Vous êtes un bel exemple de courage et de tenacité face à la dictature des médias et à la malhonnêteté de certains comme Ruquier qui est parfaitement conscient des raccourcis faciles qu’il opère.Mes prières vous accompagnent vous et lui…
    Myriam

  15. vieuxchameau dit :

    Désolé, mais je boycotte ce triste sire fonctionnaire de la télévision publique et qui profite d’une émission de variétés pour tenter de diffuser ses idées. Pour ma part, je suis totalement d’accord avec Rome, à savoir: que la Justice suive son cours avec l’espoir que le Cardinal Barbarin soit lavé de tout soupçon , et que ce lynchage odieux soit contraint à l’autocritique…..
    Je souffre de ce que MON Eglise soit constamment attaquée par la caste politicarde mais aussi je souffre que les membres de l’Eglise Catholique qui sont déclarés officiellement coupables de crimes pédophiles ne soient pas automatiquement excommuniés car ils déshonorent leur propre Ministère

  16. LE PROVOST Gil dit :

    Gil
    Les français ne sont pas au point de tout gober ce que dit Ruquier !
    Il suffit d’avoir sa conscience tranquille et d’appliquer ce petit détails pratique et utile pour la santé : pour passer une bonne nuit, couchez vous avant minuit puisque les heures avant sont plus récupératrices. Vous éviterez ainsi d’écouter les bêtises de Ruquier qui vous parasiteront la tête pour le reste de votre nuit et seulement après vous demanderez pardon pour l’église.
    La réponse par le silence est une piste qui n’est pas totalement à négliger afin d’éviter de lui donner trop d’importance à ce qu’il dit.
    PARDON pour l’église.
    En ce jour des Rameaux, concentrons nous sur Jésus en oubliant nos contraintes. Ce dimanche est une fête populaire d’entrée de notre Roi dans Jérusalem.
    Bon dimanche des Rameaux.
    Gil

  17. Nicolas Ostermeyer dit :

    Bonjour Virginie,
    Militant actif de LMPT durant les manifs, j’ai été blessé et troublé de l’exclusion qui vous a été imposée. Et ce d’autant plus que, depuis, vous vous distinguez par des démarches profondément chrétiennes : pardon et rapprochement proposé à LMPT, pardon ci-dessus. Alors que LMPT tombe dans le piège du catholicisme bourgeois, exigeant et sûr de son bon droit, bien qu’ayant une action forte et fructueuse.
    Cette situation est d’autant plus difficile qu’il ne faut tomber dans aucun manichéisme : il n’y a pas les bons et les mauvais ; en revanche il y a division et là, nous sommes tous coupables :  » C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que l’on reconnaitra que vous êtes mes disciples  » (Jo XIII35).
    Je n’étais pas d’accord avec votre position et reste encore très circonspect. En revanche, je vous rejoins sans réserve dans cette nécessité de l’unité, de l’humilité et du pardon : c’est la SEULE manière de répondre à l’appel du Christ, qui nous est renouvelé à chaque carême, et à l’appel de notre pape à l’occasion de ce jubilé de la miséricorde.
    Il ne nous est pas demandé d’argumenter, d’expliquer, de se justifier ou d’attaquer, mais simplement de demander pardon. C’est uniquement par le signe du Christ humilié, crucifié mais ressuscité que nous vaincrons !
    Pas d’action sans ce préalable !
    Et pour l’action, vous illustrez ce qui est mon mot d’ordre, tiré de l’épître de Pierre (1Pi III 15) : « soyez toujours prêts à répondre à quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous, mais avec douceur et respect. »
    j’ai également accompli une démarche jubilaire (à Montmartre : je la recommande car la proposition des bénédictines est remarquable) et encourage tout catholique (…et tout chrétien🙂 ) à l’accomplir.
    Merci pour votre présence,merci pour votre action, et pardon pour ma réserve à l’égard de votre position.
    Bien fraternellement.
    Sursum corda !

  18. Olivier Debray dit :

    Bonjour,

    Merci pour votre position.
    Je dirais à M. Ruquier que lorsque le gouvernement prévoira de légaliser la pédérastie, je ferai partie des organisateurs de manifestations monstres, comme j’ai fait partie des manifestants contre le mariage pour tous.
    Je ne suis pas d’accord avec vous sur le mariage de deux personnes de même sexe, mais je vous aime bien quand même. Merci d’avoir été là quand il a fallu quelqu’un pour dire non.

  19. El parpaillot dit :

    La citation de saint François de Sales est très juste, votre réponse aussi. Jésus a été humilié de manière bien plus grave et n’a donné aucun coup d’épé, pas une menace, pas une insulte. Et nous aurions des raisons de céder à la haine?

    Je découvre ici que certains catholiques sont bien plus chrétiens que certains protestants.

    Bon en revanche, vous ne serez pas surprise de savoir que je n’éprouve pas la même émotion devant les pélerinages et autres bénédictions papales… L’unité des chrétiens est encore un vaste chantier, prions pour qu’il aboutisse.

  20. Monier Marie-Claude dit :

    Bravo…en union de prière

  21. Guerou-Clerc M.M. dit :

    L. Ruquier, je prie pour toi. Je demande pardon à Dieu pour vos déviances,………. « Pardon ,Seigneur, ils ne savent pas ce qu’ils font » demandait Jésus à son Père au moment de la mise en croix. Vous non plus, vous ne savez pas la porté de vos paroles! ! ! !

  22. Le bus pour tous 72 dit :

    Je suis partisan du jeun médiatique, évitant d’entendre une telle violence.
    La caricature doit être dénoncée. Notre position : la défense de l’enfant pour qu’il profite de l’amour d’un père et d’une mère est aussi celui de la protection de l’enfant contre la violence des pédophiles, des dealers, des idéologues…
    Prions, pardonnons, agissons aussi.
    Merci d’avoir réveillé nos consciences depuis 2012, on ne lache rien depuis.

  23. Beyrtrand Gautier dit :

    Ruquier c’est le service public à la botte d’une seule et même cause ! Celle des bobos et de leur bonne conscience ! Une enquête provenant des USA précise que sur 100 cas de pédophilie, 1 se produit dans les milieux catholiques, 10 protestants et le reste en milieu laïc ! Il n’y a pas de raison qu’il en soit autrement en France !
    En outre, je serai curieux que l’on ressorte les archives médiatiques, lorsque Luc Ferry alerta à l’antenne des méfaits d’un ancien ministre de la culture de l’époque 81/95. La hargne de l’époque s’était concentré de sur Luc Ferry. Il faut croire que pour Ruquier et ses sbires, le seul intérêts de l’affaire est qu’elle puisse salir l’Eglise toute entière !
    Rien n’excuse le comportement du prêtre ! Mais d’ordinaire, on attend que la justice passe…

  24. Jean-Louis FARCY dit :

    Bravo, Virginie !
    Bien que ne partageant pas votre opinion sur « l’union civile », je fais miennes les paroles de « Damour aline », du 19 mars (« Votre témoignage me touche beaucoup. J’admire votre constance et votre ténacité. Vous êtes dans la vérité. Je prierai pour vous »). Merci,
    Jean-Louis Farcy

  25. PIPON François dit :

    Bonjour Frigide

    Merci pour tout ce que vous avez déjà fait et ferez ! Vous avez su vous lever au moment où il le fallait et nous ne pouvons tous que vous en remercier.

    Mais, en tant que catholique, je ne suis pas d’accord non plus avec le mariage de deux personnes du même sexe. Dans le catéchisme de l’Eglise catholique, il est dit clairement que « les actes homosexuels sont intrinsèquement désordonnés … et ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas ». Il faut relire tout le paragraphe qui est extrêmement clair et en même temps plein de miséricorde pour les personnes homosexuelles, qui sont appelées à « la chasteté … et à se rapprocher graduellement de la perfection chrétienne ».

    C’est exactement la position du Christ envers la femme adultère : il ne la condamne pas mais, en découvrant l’amour que le Christ à pour elle, elle change de vie.

    N’est-ce pas la même chose à laquelle sont appelés les homosexuels par le Christ? C’est le chemin difficile et exigeant que suivent des homosexuels comme P. Arino.

    C’est d’ailleurs le chemin que nous devons tous suivre : nous avons tous des croix à porter, des tendances contre lesquelles lutter pour suivre le Christ… Pour les homosexuels, c’est leur homosexualité, pour d’autres c’est l’avarice, la luxure, un coeur sec, l’orgueil, … Le Christ nous a dit que celui qui l’aimait, c’est celui qui faisait ces commandements.

    Je suis heureux que le Saint Père ait pu vous bénir, mais j’ai du mal à croire qu’il vous ait donné sa bénédiction « pour l’union homosexuelle sans filiation ». Peut-être ai-je mal compris (votre phrase n’est pas très claire, il en manque un morceau ???).

    En union de prières , bonne semaine sainte et bonnes fêtes pascales, dans la lumière du Christ ressuscité !

    • frigidebarjot dit :

      Cher François, je vous remercie infiniment de votre commentaire. mais je dois vous confirmer ce qui semble vous offenser : oui, face au mariage homosexuel qui change la filiation humaine, le Saint Père m’a bénie pour changer ce mariage en union civile sans filiation, qui protège l’intérêt supérieur de l’enfant à avoir une filiation homme-femme. Il s’agit d’un moyen de protéger la généalogie humaine, et de reconnaître la spécificité non procréative du couple homosexuel, avec le respect de la maternité et de la paternité de chacun. En d’autres termes, c’est une loi de préservation de l’espèce humaine pour qu’elle ne bascule pas dans un nouvel ordre non biologique, non transcendant. Nous parlons de loi civile, pas de dogme religieux.
      C’est cela la laïcité
      Je vous embrasse
      Virginie-Frigide

      PS: pour plus d’explications n’hésitez pas à m’appeler au 06 09 62 00 31

      • François P dit :

        Chère Virginie

        Merci de votre réponse ! Même si je reste opposé à l' »union civile », comme je le suis du pacs, je reconnais que votre solution serait un moindre mal (mais un mal quand même), et un pas dans le bon sens, peut-être est-ce cela que le Pape a considéré pour vous bénir. Le plus important pour commencer est effectivement de protéger les enfants, une majorité de français devrait pouvoir se retrouver dans cette idée de bon sens. Et si vous arrivez à faire en sorte que cette question s’invite dans la campagne des primaires, je serai derrière vous!

        Ceci dit, le jugement du CEC sur l’homosexualité « intrinsèquement désordonnée » ne constitue pas un dogme religieux en tant que tel mais fait partie de la loi naturelle que Dieu a mis au coeur de tout homme, même non baptisé, même non croyant. Tout homme de bonne volonté devrait donc pouvoir reconnaître cette vérité. Il est d’ailleurs significatif que nos sociétés occidentales sont, sauf erreur de ma part, les premières sociétés à reconnaître officiellement les unions homosexuelles… N’est-ce pas parce que les catholiques se sont laissés piégés par une fausse idée de la laïcité ? La laïcité est certes la distinction du spirituel et du temporel (ce sont les laïcs qui gouvernent, pas les clercs) mais cette distinction ne doit pas non plus empêcher l’Eglise de donner son avis sur les questions de société. Si elle ne le fait pas, l’homme étant un être spirituel par nature, ce sont d’autres pouvoirs qui influencent maintenant la société : la franc-maçonnerie, les lobbys LGBT, …. C’est d’ailleurs ce que vous faites très bien ! Merci en tout cas pour votre présence dans les médias ! Vous prenez des coups, mais nous sommes nombreux derrière vous à vous soutenir par nos prières !

        Je vous embrasse aussi et vous assure de mes prières !

        François

      • Oui, François, je vous confirme pour ma part ce que vous proposez, en tant que non baptisé et non croyant (mais avec le Christ et une foi humaniste vibrante).

        D’un point de vue laïc, moderne, qui rejoint naturellement les fondements anthropologiques que vous évoquez et n’a pu exister que dans la logique du fil judéo-chrétien et du fil gréco-romain, « géniteurs » de notre civilisation, c’est Freud qui fait encore autorité sur la question, personne n’ayant depuis posé d’analyse sérieuse qui remette en question son analyse.

        L’homosexualité est un « inachèvement du développement sexuel ». Ce développement sexuel humain est fort complexe, nous en avons tous plus ou moins des souvenirs et des notions. Pour le dire sommairement, l’enfant s’identifie d’abord logiquement au parent de son sexe, puis il en vient de ce fait à désirer (comme un enfant peut le faire, d’un désir « de conte de fées »), comme ce dernier, le parent de sexe opposé ; enfin, nous comprenons que nos parents ont leur histoire et que nous devons écrire la nôtre en « exogamie », en recherchant un futur conjoint de sexe opposé, selon le modèle de nos parents.

        Nous savons tous que ce fondement anthropologique et individuel qu’est la famille, à côté de son utilité et de ses joies, est quasi toujours assorti d’une part de tragique, héritée ou créée, de non-dits, etc. Et puis elle est aussi perméable aux idéologies qui peuvent être mal inspirées d’une époque — nous sommes bien placés pour le savoir ! — et qui peuvent en faire dérailler des processus, surtout aussi subtils que celui-là. C’est là — en général sur le terrain d’une sensibilité plus grande que la moyenne de l’enfant concerné –, l’origine de l’homosexualité.

        oOo

        Ces vérités d’expérience et d’analyse, voire d’intuition/ »révélation », il faut que nous les disions publiquement, « sans peur et sans reproche », pour les poser fermement face aux délires de persécution et aux visées revanchardes mal étayées par un semblant de moralisme et de raison qui ne tient que par le terrorisme moral exercé sur nous tous depuis plusieurs décennies !

        C’est un passage obligé pour y remédier, ça n’était pas aisément possible ces dernières années (cf. tout ce que Vanneste s’est pris dans la figure, par exemple), ça l’est nettement plus maintenant, grâce à l’action de La Manif’ pour Tous (et de l’Avenir pour Tous) et à l’évolution des choses. Que chacun contribue dans sa mesure de son possible à ce rétablissement de la vérité sur la question dans la sphère des discours publics et dans celle des discussion privées, et nous aurons nettement plus de chances d’en sortir !

        oOo

        Freud a tenu lui-même à dire qu’il ne s’agissait pas « d’une maladie ». Il voulait sans doute dire que ça ne s’attrape pas, que ça ne se guérit pas, ou peu, que ceux qui en sont atteints n’y pouvaient échapper et qu’il n’y a pas lieu de leur jeter la pierre et de les frapper d’opprobre.

        La traduction en termes actuels, c’est que notre degré de civilisation nous intime de leur faire une place honorable dans la société. Et qu’il est… on peut dire chrétien, charitable, de leur donner le moyen reconnu de vivre tout de même une union, qui ne soit pas différente moralement et légalement du mariage, mais évidemment sans filiation propre et À CONDITION que l’on n’appelle pas cette union « mariage », pour bien distinguer ce qui doit demeurer fondamentalement distinct pour le bien de tous.

        Voilà ce qui m’a conduit, il y a 3 ans 1/2, à m’engager résolument dans le sillage de notre inspirée hôtesse — bises à Frigide (joue gauche) et à Virginie (joue droite) réunies !

        Sursum corda ! (Merci, Sabine, de LMPT 34/LR, de m’avoir rappelé cette inspirante injonction qui nous vient de loin dans nos généalogies)

        Que chacun oeuvre au rétablissement de la vérité sur ces questions, si possible en n’assortissant pas leur discours d’arguments uniquement « cathos » (cf. arguments ci-dessus) pour qu’il soit reçu plus universellement.

        Lionel

  26. aubert dit :

    Je soutiens l’Église alors que je ne suis pas une parfaite croyante. Ceux qui commettent ou qui ont commis des actes de pédophilie sur des mineurs doivent être sanctionné, mais je suis contre ce lynchage médiatique politique contre le cardinal Barbarin.

  27. Haven dit :

    Merci Brigitte , merci de le dire avec tant de justesse. Vos mots bouleversent et raisonnent. Oui demandons pardon. Je m ‘uni à ce pardon. J’envoi de l’amour à tous ces Ruquier, Fogiel et autres journalistes qui semblent vouloir diviser et non informer. Seul l’Amour nous sauvera.
    Sophie

  28. de Courrèges dit :

    Il est anormal de laisser des prêtres pédophiles au contact d’enfants (mettons les dans un monastère pour les protéger d’eux même et protéger les plus petits et vulnérables !) mais il est tout aussi anormal de voir se pavaner des ministres ou d’anciens ministres, pédophiles avérés et ne s’en cachant même pas (!!) dans des postes à responsabilité alors qu’ils sont sensés représenter notre pauvre France et être exemplaires !! Il est scandaleux qu’ils restent protégés avec des appuis politiques importants. Que la Justice Divine passe, celle des hommes étant si partiale !!…

  29. dotty dit :

    Merci Frigide de cette belle réponse tout en noblesse face aux attaques si faciles de Mr Ruquier. Depuis plusieurs semaines je boycotte l’émission lassée de ces sempiternelles critiques gratuites. Mr Ruquier en despote se fait plaisir.

    Bien sûr je condamne les actes de ces prêtres mais aussi de TOUS les pédophiles !

    Seulement le lynchage n’est que pour l’Église!

    À quand un lynchage de l’éducation nationale avec ses enseignants agresseurs d’enfants (et j’en passe)…à quand un lynchage médiatique des pratiques d’agressions sexuelles dans les milieux de la mode notamment du mannequinat, dans celui du cinéma…??? Aujourd’hui l’omerta mais un jour j’espère que les victimes oseront.

    La télé poubelle voilà ce qu’elle est devenue !

    merci de vous faire Frigide notre porte-parole, celle des sans voix ou du moins de ceux qu’on n’écoute pas et dont on se moque.

    Mes collègues m’assaillent sur ces sujets et bien d’autres et me prennent pour une extraterrestre ; ils m’accusent aussi bien souvent et Dieu surtout qu’ils disent responsable de tous les maux alors qu’ils disent aussi ne pas croire…paradoxe !

    Combattons dans la prière avec les armes de al foi et de l’amour
    Soyez bénie
    Dotty

  30. Martin dit :

    Je voulais, en cette Semaine Sainte, qui a pour point culminant la Résurrection du Christ, vous assurer de mes prières. Merci pour votre combat.
    David contre Goliath……
    Confiance et Miséricorde…..
    Martin Chantal

  31. berbari dit :

    Bonjour, ce qui effraye les médias, cela provient de heur ignorance total de la Foi Chrétienne par laquelle ils en ont profiter avec leurs ancêtres qui ont fondés l’Europe des droits de l’Homme. Les médias et la plupart des Hommes et Femmes sont indiscutablement des Ingrats par rapport aux anciens. Les droits de l’homme n’est pas une invention laïc elle ne révèle que ce que la Bible a divulgué elle est inspirée par les mots de Jésus. Confondre Foi et erreur humaines est très grave! Eux (les médias) en sont-ils exclus? Ils nous foudroient de leur haine et nous montent les uns contre les autres pour avoir quelque chose à rédiger sous leurs plumes ou dans la voix à raconter et s’arracher les mots les plus humiliants, et plus poignants, les plus dégradants possible. Ont-ils connus réellement les écritures et l’Église dans ses faits et histoires? Ils resteront des ignorants car ils n’ont pas encore découvert l’AMOUR et la Connaissance et la Science et l’Esprit. Un chemin qui nous restent à faire pour le diffuser NOUS les croyants. Personne n’est infaillible et personne n’est à l’abri d’une erreur et d’un malheur. Mais nous tous sont invités à découvrir l’Amour et converger les uns vers les autres pas seulement dans des manifestations géantes. C’est ainsi que l’on peut faire DÉPLACER CES MONTAGNES de l’information et les confondre ou les aider dans leur ignorance.
    Bravo pour vos actions et votre courage.
    Bénie soyez-vous dans cette semaine sainte.
    Soeur Chrétienne d’Orient.
    Roula B.

  32. d'alexandry dit :

    Muriel, merci Brigitte pour votre courage et vos talents médiatiques ; on comprend oh combien le comportement tétanisé de Mgr Barbarin ; c’est vrai ,clouée au pilorie … il faut tout faire pour écarter ces personnes nuisibles aux enfants et aux jeunes , leur proposer le monastère est une excellente proposition .Merci encore pour votre pugnacité et votre détermination à défendre l’Eglise et la filiation , avec foi et amour de Dieu et de Jésus . On se sent si vulnérable devant la mauvaise foi et le sectarisme idéologique !!! mes prières se tournent vers vous pour tout ce que vous faites pour ces si bonnes causes

  33. Clemence dit :

    Merci Virginie-Frigide. Je partage ton analyse, ta demande de pardon, ton émotion face aux victimes et en ce début de semaine sainte, je me dis que ces crimes ont du peser bien lourds dans l’agonie qu’a souffert Jésus. J’ai envie de rester à côté de lui jusqu’à Pâques, la plus éveillée possible, pour ne pas le laisser seul face à tout ce mal.
    Il faut prier pour les prêtres, c’est une nécessité absolue.
    Merci également de t’être levée au moment où il le fallait au moment du mariage pour tous.
    Pour répondre à F. Pipon, il me semble que la réponse est dans la notion morale de « gradualité ». Nous sommes tous appelés à grandir en sainteté mais graduellement évidemment. Aussi l’union civile (et non religieuse) pour les couples homosexuels peut se comprendre dans ce cadre-là, car certains parviendront à vivre la chasteté, d’autres non, aussi leur faut-il un cadre. En revanche la filiation ne doit pas être coupée des liens du sang et de la complémentarité homme-femme/père-mère sans commettre une grave et impardonnable injustice envers l’enfant et toute la famille au sens large.

  34. anaée dit :

    bien sûr c’est absolument horrible que des prêtres puissent détruire un enfant ainsi;
    toutefois RAPPELONS aussi que les profs de sport et les professeurs des écoles sont en proportion beaucoup plus touché par ce genre d’atrocité.

  35. Jean-Marc Brot dit :

    Je trouve merveilleux que les commentaires ci-dessus soient sereins, exempts d’agressivité (très fréquente dans les forums d’opinion), vraiment d’esprit chrétien. Je dis bravo et merci à tous les commentateurs … et bien sûr à Virginie Tellene dont j’admire la foi, le courage, et la ténacité.

  36. Christine Hénon dit :

    Merci mille fois Virginie-Frigide pour votre remarquable message qui me va droit au cœur ; j’en ai assez moi aussi de ces médias qui portent des coups injustifiés sans même laisser un droit de réponse et travestissent la réalité en faisant croire qu’ils sont plus humains que les autres alors qu’ils sont surtout attachés à leur idéologie bien-pensante ; je vous ai suivie tout au long des manif pour tous et je vous sais infiniment gré pour le combat que vous poursuivez contre le mariage pour tous, pour l’union civile des personnes de même sexe, pour le droit essentiel et imprescriptible de l’enfant à connaître sa filiation et à être élevé par un père et une mère ; merci pour la lutte que vous menez maintenant, pour la défense des enfants qui ont été terriblement maltraités au sein même de l’Eglise, mais dans le respect de l’institution et des personnes qui la composent ; celles-ci doivent être sanctionnées à hauteur des fautes qu’elles ont commises, sans qu’une quelconque prescription puisse être opposée, mais n’ont pas à subir un lynchage médiatique aveugle et partisan avant même que leurs exactes responsabilités ne soient établies.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s