#Primaires2016 #Filiation2017 : pour réussir la réforme de la filiation par l’élection du candidat de la filiation

capture-decran-2016-11-03-19-08-56

Nicolas Sarkozy « intraitable sur la filiation », Valeurs Actuelles, 3 novembre 2016

Chez les candidats : l’offre « filiation » par la réécriture de la loi
Il est clair que la ligne que nous portons tous ensemble depuis octobre 2012, qui était notre unique raison de combattre la loi Taubira et que nous avons alors manquée devant le conseil constitutionnel, la filiation des enfants préservée par l’union égale des couples qui les élèvent,  est enfin un sujet qui s’implante chez deux des trois candidats de têtes, François Fillon le premier et désormais Nicolas Sarkozy depuis hier (Valeurs actuelles, 3 juin 2016). Pour nos amis catholiques abrogationnistes, nous pouvons y rajouter JF Poisson, car sa position minoritaire abrogationiste n’est plus « bloquante » face au poids nouveau de la réforme « unioniste » pris par l’addition des scores de François Fillon et de Nicolas Sarkozy (21 + 31 : 52 % de candidats proFiliation;  2 % pour l’abrogation, sondage issu du débat du 3 juin).

161103-visuel-fillon161103-visuel-sarkozy-1
Alain Juppé n’est pas (encore?) concerné par le sujet, mais si on l’y pousse, il sera aussi favorable à la réécriture de la filiation. Il est contre les PMA/GPA et  disait  en 2014 aux Inrocks  : « on ne touche pas à l’acte de naissance »

L’élément décisif à mentionner est que désormais à droite, l’opinion publique majoritaire issue des manifs de 2013 semble enfin être respectée par tous les candidats sauf NKM (proPMA)  devant l’émergence progressive  du sujet Filiation (qui s’oppose donc à l’abrogation et à la PMA/GPA). Cela est vrai dans dans les discours , il faut désormais, grâce à vous, l’inclure dans les programmes des candidats pour en faire après l’élection, une loi.

Un projet existe déjà, a été déposé à l’Assemblée nationale en juillet 2016 par Daniel Fasquelle, et a déjà été signé par une soixantaine de députés dont Damien ABAD, Bernard ACCOYER, Laurence ARRIBAGÉ, Julien AUBERT, Jacques Alain BÉNISTI, Sylvain BERRIOS, Marine BRENIER, Jean-Claude BOUCHET, Bernard BROCHAND, Jean-Louis CHRIST, Marc-Philippe DAUBRESSE, Jean-Pierre DECOOL, Sophie DION, Jean-Pierre DOOR, Dominique DORD, Virginie DUBY-MULLER, Yannick FAVENNEC, Marc FRANCINA, Laurent FURST, Sauveur GANDOLFI-SCHEIT, Bernard GÉRARD, Alain GEST, Philippe GOSSELIN, Claude GREFF, Arlette GROSSKOST, Jean-Jacques GUILLET, Michel HEINRICH, Antoine HERTH, Patrick HETZEL, Guénhaël HUET, Valérie LACROUTE, Pierre LELLOUCHE, Céleste LETT, Véronique LOUWAGIE, Lionnel LUCA, Gilles LURTON, Laurent MARCANGELI, Philippe-Armand MARTIN, Pierre MORANGE, Yannick MOREAU, Pierre MOREL-A-L’HUISSIER, Alain MOYNE-BRESSAND, Bernard PERRUT, Bérengère POLETTI, Jean-Luc REITZER, Paul SALEN, Jean-Marie SERMIER, Fernand SIRÉ, Éric STRAUMANN, Alain SUGUENOT, Lionel TARDY, Jean-Charles TAUGOURDEAU, Guy TEISSIER, François VANNSON, Philippe VIGIER, Philippe VITEL, Éric WOERTH et Marie-Jo ZIMMERMANN.

Chez les citoyens : la demande « filiation » par l’union civile
En ce qui concerne la base des citoyens, tous les sondages, malgré la manipulation médiatique de droite comme de gauche continuent de mentionner la filiation homme femme de l’enfant comme très largement majoritaire par  le maintien des droits d’union de même sexe sans création d’une filiation « de même sexe ». (Les trois derniers sondages sont favorables quand on conserve les droits d’union et que l’on supprime l’adoption plénière)

capture-decran-2016-11-04-17-14-38

L’union civile sans filiation dédiée  sauve la procréation homme-femme.
Voici pourquoi l’union civile est l’instrument politique « humanitaire » par excellence du maintien de l’identité homme-femme, et de l’intégrité de l’enfant, comme  celle de la femme et de l’existence de l’homme.

Entre la demande et l’offre, le raccordement « filiation » via l’abrogation des réseaux institutionnels n’est pas le bon
En revanche dans les réseaux, l’abrogation domine, de LMPT/Vita/ aux AFC, avec Sens Commun, qui ne dit plus pour le moment abrogation : mais ils sont tous au fond contre l’union civile, statut pourtant qui sépare juridiquement sur la procréation de l’enfant, les couples HF et les couples homos, et ce sans rompre le principe d’égalité (DC constitutionnel du 17 mai 2013).

Après 30 ans de condamnation qui lui ont vu préférer le Pacs,  qui est lui une inclusion du couple homosexuel dans le même statut que celui des couples HF procréatifs et ouvre PMA/GPA à terme,  la mauvaise réputation de l’union civile dans la communauté catholique est donc telle qu’elle est en fait rejetée en façade autant à droite qu’ à gauche. Mais surtout  à TORT sur la procréation.
C’est en rejetant cette union homosexuelle – légitimement pour la survie de l’espèce il y a 2000 ans, mais certainement plus à l’heure des PMA/ GPA – qu’on a donc ainsi laissé prospérer depuis 30 ans les droits sexuels et reproductifs (PMA/GPA en attendant le clonage.)

Le rejet de l’union homosexuelle intrinsèque (abrogation) par un Pacs inclusif  a donc abouti  au  mariage homosexuel inclusif reproductif , et aboutira à l’avènement de la PMA en 2017 si nous ne mettons pas cette barrière BIOETHIQUE de l’union civile en place. Car oui , il faut ouvrir les yeux désormais : toute revendication en-deça du couple homosexuel éducateur conduit politiquement à promouvoir la PMA et la GPA par ceux là-mêmes qui disent les combattre. Un comble !

La nouvelle méthode : rassembler les réseaux de raccordement avec l’Avenir pour Tous sur la bonne ligne de maintien de l’union civile sans filiation
Aussi il est grand temps de clarifier la méthode de la restauration de la filiation, car entre les réseaux abrogationnistes et le seul « élément de langage » qui n’engagent pas les candidats,  il faut rassembler l’électorat majoritaire sur la réforme réelle de la filiation et faire exister cette demande de maintien des droits d’union, qui englobent l’éducation,  de façon réelle et autonome.  Il s’agit de créer  une dynamique réelle depuis la base citoyenne sur les  candidats déclarés pour  la filiation.

Il faut pour cela lancer une campagne qu’appelle de ses vœux et qu’animerait LAVT sur cette ligne, comme depuis 3 ans, mais cette fois avec l’association des réseaux institutionnels et une partie des médias bienveillants.

Car il n’a échappé à personne qu’une  campagne sans réseaux et sans médias bienveillants est une campagne  sans résultats. Il est désormais indispensable que la ligne de LAVT soit rejointe par les réseaux institutionnels historiques,  par nature abrogationnistes mais  qui pour la cause  accepteraient l’union civile sans filiation,  au moins  par leur silence, sans crier « non à l’union civile » ou  « abrogation »,  comme au Trocadero le 16 octobre ou à l’arrivée de Fillon à Rennes.

Bref il est temps de faire exister par son acceptation et donc son financement,  cette cause de la réforme par l’union civile sans filiation,  pour la rendre visible auprès du public, avec l’Avenir pour Tous, association unique au monde pour l’union civile « défiliative », associés aux réseaux historiques abrogationnistes de l’union civile. En fait, comme en 2013, mais cette fois-ci de façon explicite.

La réussite par le financement participatif citoyen :
Avec la  configuration électorale et politique nouvelle,  seule votre volonté permettra d’arriver à ce rassemblement en finançant  la campagne de la filiation avec la ligne de réforme de l’union civile de la majorité portée par LAVT, donc en soutenant  LAVT. Voici quelle pourrait être votre résolution de citoyen défenseur de la filiation de l’enfant  :

Pour qu’existe vraiment la réforme de la filiation par une union civile sans filiation qui sauve celle des enfants, j’adhère à LAVT par un don ponctuel, ou mieux  je fais un don récurrent de ……  jusqu’à la fin de la campagne législative (18 juin 2017)
http://www.avenirpourtous.fr/donner/
Et si, comme je le souhaite et grâce à mon adhésion, le candidat de la filiation est élu, alors je redoublerai  d’efforts de financement à LAVT,  pour faire voter le projet de loi de la filiation par sa majorité.

Vous voyez comme c’est simple !
Mille mercis donc à vous tous qui n’êtes pas encore adhérent ou donateur récurrent à l’Avenir pour Tous !



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s