Ordre biologique ou ordre génésique : le choix de civilisation pour 2017.

Le « mariage homosexuel » n’est pas automatiquement abolitionniste de l’ordre biologique. Il ne fonde pas ipso facto l’ordre génésique :
C’est la filiation humaine qui est déterminante, quel que soit le couple.

Le « mariage homosexuel », c’est juridiquement deux statuts de couples égaux socialement (mariage et union « maritale ») dont la dualité ne change pas l’ordre biologique de la procréation. C’est pourquoi PMAnonyme et GPA sont interdits. Le « mariage homosexuel », c’est accepter l’ordre juridique biologique avec des exceptions d’organisation familiale non biologiques. Le modèle est le mandat d’éducation (forme d’adoption simple) avec transfert d’autorité parentale du parent bio sur le parent éducateur. C’était la ligne première des manifs de 2013 que je conduisais, et c’est la ligne que je maintiens toujours à la tête de l’Avenir pour Tous, mouvement des citoyens indépendant des parti, lobby, entreprise et Eglise.

Le « mariage » homosexuel, c’est inclure le couple homo non procréatif dans le statut unique du mariage procréatif, et c’est donc remplacer l’ordre de procréation et de filiation biologiques par un ordre reposant sur le genre. C’est l’instauration de l’ordre génésique. C’est accepter des modes de procréation marchands, PMA et GPA. C’est changer l’ordre juridique collectif fondé sur le principe biologique pour instituer un ordre juridique individuel fonder sur la volonté de chacun (du genre ou génésique) avec l’aide de la fabrication technique et l’achat d’humains (gamètes, organes ou personnes). C’est en fait l’ordre de celui qui peut se payer ces moyens procréatifs d’autres humains, l’ordre du plus riche. Au final, c’est l’ordre du marché.

Les religions étant les garantes de l’ordre biologique de la Création, naturel et gratuit de l’Ecologie inclusive de l’Humain, avec l’instauration législative de l’ordre génésique (loi du Genre contre loi du Sexe, loi du Marché contre loi de l’Humain), elles disparaissent totalement de l’ordonnancement de la société. C’est bien depuis qu’il y a plus d’incroyants que de croyants en Europe que les législations évoluent à ce point. C’est donc bien la foi en Dieu qui disparaît de la surface d’une partie la planète, remplacée par celle en l’argent par la toute-puissante performance de l’Humain-Dieu de lui-même.

C’est ce qui se passe en France et en Europe. En France, la loi du Genre est donc institutionnalisée depuis l’adoption de la loi Taubira, qui est la loi de changement de l’ordre biologique : il a été stoppé dans sa course par les manifs de 2013. Nous sommes aujourd’hui légalement à mi-chemin du basculement total : la filiation est devenue génésique le 17 mai 2013, mais le mode de procréation légal en France est toujours biologique, grâce à la puissante et pacifique mobilisation de rue. Malheureusement, la division nous fait perdre du terrain jour après jour, et la justice fait le reste en reconnaissant des effets juridiques aux PMAanonymes et GPAmarchandes.

Le basculement a paradoxalement eu lieu pour la Pentecôte en Irlande. Cela montre que lorsque l’Eglise refuse d’accepter publiquement de prôner en campagne des exceptions au principe biologique, (« mariage homosexuel » de principe biologique à opposer pacifiquement au « mariage » homosexuel, de principe génésique), alors elle perd tout. Aujourd’hui en Irlande, c’est le principe génésique qui réordonnance toute la société., même si les catholiques majoritaires conservent leur mariage à eux.

Nous avons encore la possibilité d’éviter cela en France : il faudra que l’Eglise-institution nous aide à reformer le mouvement de 2013, celui du principe biologique qui prônait publiquement sous ma houlette médiatique, les exceptions juridiques pour les couples homos et pour les familles recomposées. Le principe biologique est bien commun à LMPT-institution et LAVT-citoyens laïcs. C’est donc à LAVT de promouvoir publiquement les exceptions confirmant le principe biologique de procréation-filiation, afin de réussir en 2017 à confirmer l’ordre biologique principal. Avec l’aide de l’Eglise et de Dieu, pour que l’Humain soit toujours plus fort que le Marché. Nous avons déjà la Joie de l’Evangile, bientôt l’encyclique sur l’Ecologie et après l’Année de la Miséricorde, nous serons enfin réunis par notre Pape François pour nous engager ensemble dans, LAVT et LMPT, dans la campagne des présidentielles de 2017.

 

 

Virginie Tellenne,

présidente de l’Avenir pour Tous

Lundi de Pentecôte 2015


Appel du 20 mai 2015 : pour une manifestation nationale contre la destruction nationale de nos origines chrétiennes, culturelles et biologiques.

François Hollande et Manuel Valls : le coup d’Etat tranquille … et permanent.

Ce matin au JO, le gouvernement, par la voix de la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud Belkacem, a décrété en force la réforme des collèges contre l’avis de 60% des Français, et après une grève hier de plus de la moitié des syndicats d’enseignants. Pour ce faire et pour étouffer toute nouvelle levée de boucliers, le Président « mou » et son Premier ministre « de fer » savent laisser l’honneur aux dames, et avec une galanterie qui n’a d’égal que leur nouvelle religion de l’égalitarisme.

En effet, après avoir effacé les origines biologiques par la loi Taubira, François Hollande et son gouvernement continuent leur œuvre de destruction massive en s’en prenant maintenant à nos origines culturelles au mépris de toute considération des Français : de leur existence passée, présente et future. Après avoir atteint le corps, c’est à l’esprit que s’attaquent aujourd’hui la pouvoir néo-socialiste. En voulant éradiquer le latin et le grec de l’enseignement secondaire, la ministre de l’Education nationale n’assouvit pas en effet un simple désir progressiste, elle prolonge le geste de son prédécesseur Vincent Peillon et donne le coup de grâce à l’humanisme gréco-latin tel que le judéo-christianisme l’a conservé et transmis au fil des siècles jusque dans la République de Jaurès et Ferry. Pour qu’advienne la nouvelle société messianique, il fallait plonger tout ce qui précède et suit la Révolution française jusqu’en 1968 dans le néant.

Le programme de changement de civilisation si chère à Christiane Taubira se déploie donc en toute logique. Le brouillage de la filiation biologique doit maintenant être parachevé par l’effacement de la filiation intellectuelle et spirituelle de l’humanité originelle et originale , mais aussi et surtout par le déracinement de la langue française, qui témoigne à elle seule de nos origines charnelles et métaphysiques. François Hollande le sait très bien, c’est dans l’Antiquité gréco-latine et dans l’Antiquité chrétienne, en particulier, que la résistance qui s’est levée en 2013 puise sa force. Il faut donc éradiquer le mal à la racine

Mais c’est compter sans le grand réveil des Consciences qui s’est opéré il y a deux ans. Malgré les divisions et la lassitude suscitées par la violence du pouvoir, nombre des jeunes qui étaient dans la rue ont ressuscité les plus grands textes de l’Humanité, lus inlassablement par les jeunes Veilleurs et dits avec constance par leurs porte-parole de la France chrétienne,  pour aviver nos consciences contre l’oubli de soi dans lequel l’équipage de François Hollande veut plonger notre peuple. De même que la seule existence de notre père et de notre mère nous rappelle que nous sommes nés de la différence et que nous sommes conçus pour elle, notre héritage grec d’une part et notre héritage latin d’autre part témoignent de la richesse de nos origines et du fait – insupportable pour les progressistes du Marché qui nous gouvernent – que nous vivons dans un monde d’anciens que nous devons préserver pour nos prochains.

Aujourd’hui La liberté enracinée dans la différence de nos origines à la fois biologiques et spirituelles doit se manifester. L’heure est venue d’exprimer avec une puissance inédite et une intelligence redoublée notre refus de ce changement de civilisation qui nous condamne en réalité à l’amnésie totale pour faire de chacun de nous des citoyens obéissants aux lois de l’Etat et à celles non moins rigoureuses du grand Marché. Des lois qui poussent, en l’occurrence, le Président de la République française à courir le monde entier pour vendre des avions de guerre aux nations pauvres. Comme il permet désormais d’acheter des ventres de femmes pauvres à des couples de riches.

J’en appelle aujourd’hui 20 mai  à tous ceux qui se sont levés en 2012, des simples citoyens aux responsables associatifs, politiques et religieux : au nom de leurs racines gréco-latines qui ont porté la démocratie, la monarchie, les deux régimes de notre histoire commune unifiés dans la République par notre foi chrétienne, il est temps, comme en 2013, de redescendre tous ensemble et  pacifiquement dans la rue.

Pour que cesse ce coup d’Etat permanent contre notre civilisation.

 Paris, le 20 mai 2015

Virginie Tellenne,

présidente de l’Avenir pour Tous

Xavier Bongibault,

secrétaire général de l’Avenir pur Tous

 

 

 


Deux ans après la loi de filiation Taubira, la disparition de la civilisation chrétienne s’accélère.

 

«  C’est une réforme de civilisation » se félicitait Christiane Taubira lors de l’annonce en novembre 2012 du « mariage pour tous ». En fait il s’agit de la loi de changement de la filiation humaine homme-femme via l’ouverture du mariage procréatif aux couples homosexuels. Qui n’en demandaient pas tant.

Deux ans après son vote, malgré un mouvement d’opposition historique émergé le 13 janvier 2013, méprisé puis pulvérisé par le Pouvoir dès avril 2013,  la loi Taubira apparaît bien être la pierre angulaire de ce que la Garde des Sceaux annonçait : le tournant de la civilisation humaine, via la disparition programmée de la civilisation chrétienne en France. Devant une réalité que tous les médias tentent de maquiller en progrès incontournable, ce sont l’héritage, la pensée et l’action chrétiens qui sont évincés par les pouvoirs. Les chrétiens doivent se réveiller à nouveau massivement, comme le 13 janvier 2013, s’ils ne veulent pas disparaître définitivement sous une avalanche post-éthique dont la loi de basculement de la filiation est le sésame.

Car si les chrétiens ne se bougent pas, après les meurtres des ultras-laïcs  de Charlie Hebdo et pendant le génocide des Chrétiens d’Orient, ce sont des attentats contre les chrétiens, protecteurs des juifs et les musulmans de France, qui en signeront la terrible réalité : la réplique tellurique au basculement dans la trans-humanité.

Mais n’ayons pas peur, jamais, car l’espérance subsiste : outre notre foi inébranlable en Dieu parce qu’Il s’est fait homme, depuis l’entre-deux manifs, le nouveau pape, François l’Argentin, du sommet de l’Eglise nous appelle à la paix et à la miséricorde, d’un bout à l’autre de la famille chrétienne planétaire et française;   et pendant ce temps commencé dans l’unité de 2012, à la base citoyenne de la France, l’Avenir pour Tous met tout en œuvre, à son minuscule niveau, pour faire advenir, par le dialogue et le rassemblement, ce message chrétien de salut de l’Humain, et de sa civilisation bi-millénaire. C’est un engagement poléthique de chaque jour depuis le début du Mouvement des Consciences : d’abord massivement de 2012 à mai 2013 à la tête de la Manif pour Tous, et depuis la scission, humblement hors medias et institutions, mais en liaison de corps et d’esprit avec Tous Chrétiens d’Orient, les martyrs  de l’extermination djihadiste. IL s’agit désormais de la conjurer aussi en France.

Si la loi Taubira a  justement reconnu la réalité de l’homosexualité, ce que les Chrétiens auraient du demander depuis longtemps aux gouvernements de droite comme de gauche, elle lui a attribué une faculté de procréation non-biologique qui a fait basculer le fondement chrétien de la personne humaine, fondamentalement gratuite et hors marché. Cette conception est défendue par toutes les religions mais institutionnalisée en France et dans le monde  par la pensée chrétienne. Aussi, en ouvrant le mariage civil, institution-socle française, totalement copiée par  Napoléon 1er sur le mariage chrétien fondé sur la procréation biologique homme-femme libre et gratuite, en l’ouvrant, donc, aux personnes de même sexe qui ne peuvent procréer biologiquement entre elles, la loi Taubira abolit du même coup l’universalité  de la filiation biologique, la sexuation d’où elle procède, et le modèle micro-politique de la famille, le modèle macropolitique étant la nation. En abolissant la trinité familiale et nationale, la loi pose le principe d’une procréation marchande hors corps et hors frontière, ce qui est le contraire exact du principe chrétien par lequel la vie étant supérieure à toute chose, la dignité de la personne humaine est indentifiée, inviolable et sacrée. Et hors de tout commerce. Ceci a fondé notre droit national depuis la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789, le code Napoléon et la DDH de 1948,  et le droit international notamment dans la Déclaration Universelle des droits de l’Homme en son article 3 (DUDH). Dès lors que la loi Taubira transgresse le principe de vie biologique, non pas par la reconnaissance de l’orientation homosexuelle par nature non procréatrice, mais par l’attribution légale d’une filiation hors biologie, donc marchande, à des couples homosexuels, tous les autres aspects de la vie humaine sont aujourd’hui touchés, sans que plus personne, les chrétiens les premiers, n’ose le contester. Car ce bouleversement s’est fait sans la volonté des Français, ni même celle de la majorité des homos.

C’est pourquoi depuis le 17 mai 2013, la dégradation de la personne Humaine au sens chrétien est continue. Par une cascade de mesures passées sans aucune résistance citoyenne, elle est livrée au marché :  de la recherche sur l’embryon (16 juillet 2013)  à la reconnaissance solennelle du droit fondamental à l’IVG,  précédemment débarrassée de la notion de détresse (4 août 2014), avec affirmation réitérée du droit universel à disposer librement de son corps (26 novembre 2014) en passant par la loi de Santé qui permet à l’Etat de disposer des organes après le décès (14 avril 2014), sans parler des mesures de laïcité contre les préjugés sexistes (22 janvier 2015) et la réforme du collège qui  transforme le latin et le grec de matière optionnelle à enseignement pratique fourre-tout (le grec, la langue des premiers chrétiens avec l’araméen, le latin la langue de l’Eglise catholique) et supprime l’enseignement du christianisme médiéval.

Surtout, la jurisprudence la plus récente a confirmé la supériorité de la loi d’adoption filiative hors biologie créant une filiation unique entre deux personnes non procréatrices ensemble. Ainsi la jurisprudence ne s’oppose pas au recours à la PMA et à la GPA à l’étranger (Cour Appel, Aix et Versailles, 8 et 14 avril 2015).

Toutes ces mesures étant entrées en vigueur sans que personne ne s’en émeuve, Eglise comprise, cela en dit long sur l’état actuel de l’opposition chrétienne à sa propre disparition : non seulement elle n’a rien empêché depuis l’explosion du mouvement des Consciences le 26 mai 2013 à Paris,  mais les deux ans qui viennent de s’écouler, avec la disparition de toute pensée et parole modérée portée par le seul Avenir pour Tous rayée des médias, ou par quelques francs-tireurs eux aussi black-listés, ont laissé monter une radicalité « abrogationniste » qui, par le mécanisme de  la réduction de la base électorale, via l’extrêmisation médiatique du sujet de l’Humain cantonné par la pensée magique  au seul FN, ce mécanisme, donc, joue le rôle d’accélérateur de la mise sur le marché de l’Humain, de ses gamètes à ses organes en passant par son indissociable personne.

Le prochain vote de la loi de Renseignements, qui veut empêcher toute organisation citoyenne chrétienne d’opposition à cette politique de dégradation-radicalisation-FNisation, finira de verrouiller le basculement de la civilisation chrétienne de défense pacifique de la vie non marchande, une fois qu’il sera vraiment mis en place.

Pourtant les signaux d’alerte sont plus qu’alarmants pour nous appeler à un réveil des Chrétiens en France : après celui de Charlie-hebdo, l’attentat déjoué par hasard ce week end , pour la première fois en France, contre une Eglise catholique, n’est que les prémisses de l’importation du massacre des Chrétiens d’Orient par les terroristes islamistes. Mais aujourd’hui, l’opinion publique et l’action chrétienne reste focalisées, – et loin de moi la moindre condamnation –, après l’oubli des morts  Charlie Hebdo – ce que je condamne en pleurant –, sur les seuls massacres des Chrétiens d’Orient : cette action indispensable, mais ô combien faible face à la violence de Daesh qui ne peut être anéantie que par une action militaire des nations coordonnées, ne doit pas nous détourner du questionnement fondamental de ce que nous avons à faire, ici et maintenant,  pour nous chrétiens d’Occident et de France.

De la même façon,  la crise larvée sur la nomination d’un ambassadeur entre l’Elysée et le Vatican, entre le chef de l’Eglise catholique et le chef de la Gauche libertaire, opposition fondamentale à la pensée chrétienne sur la personne humaine par négation de la sacralité de la vie, (cf. ci-dessus), est une réalité du conflit qui se joue sur le basculement de civilisation chrétienne.  Ce basculement est particulièrement criant entre les deux François, François Hollande et François le Pape, et révèle s’il en était encore besoin, par l’exploitation médiatique malsaine de l’orientation homosexuelle d’un diplomate de haute volée, la même crispation sur l’homosexualité de la part de certains catholiques que celle qui accélère, par la demande d’abrogation de la loi Taubira, le basculement de civilisation. Le jeu cynique de François Hollande en la matière, s’appuyant sur cette pénible réalité de l’intransigeance de certains catholiques, doit cesser de leurrer l’opinion.

Oui, le point de basculement de la civilisation chrétienne et humaine fondée sur la dignité de la personne humaine est bien l’homosexualité,  niée par certains catholiques intransigeants comme portée en modèle d’humanité nouvelle par les libéraux libertaires, le tout pour  satisfaire les appétits financiers de tous en ouvrant le marché de la reproduction humaine. L’instrumentalisation dont en sont victimes les homosexuels est la négation même de la dignité humaine et disqualifie les catholiques comme les tenants de la gauche égalitariste, qui en fait les exploitent ainsi, et n’égalisent rien d’autre que leur maintien au pouvoir.

Aussi tout notre soutien va au diplomate français Laurent Stéfanini et au pape François  dans cette polémique lancée par la gauche (Le Canard enchaîné) et montée en épingle par la minorité de conservateurs catholiques de certains medias français, hostile à la politique de miséricorde du pape François. Car cela contribue à mettre le seul défenseur planétaire de la dignité intégrale de la personne humaine, orientation homosexuelle comprise, le pape François, dans une situation périlleuse sur cette question-charnière instrumentalisée par tous les ultras devant l’opinion publique.  Coincer le pape François entre son aile droite et l’espérance qu’il suscite, à quelques mois d’un synode qui permettrait de sortir de ce conflit mortifère sur la mauvaise compréhension qu’ont certains catholiques intransigeants de l’homosexualité, est là aussi un accélérateur du basculement de la civilisation chrétienne.

Et la qualité d’un ambassadeur de France au Vatican, d’où l’homosexualité est loin d’être absente mais se préserve discrètement derrière une règle d’airain obsolète, ne se mesure en rien  à son orientation sexuelle.

Tout cela en dit long  sur le fait que, par leurs querelles internes, leur blocage sur des sujets qui devraient être depuis longtemps dépassés, et pour la plus grande masse, par leur désengagement citoyen, ce sont les chrétiens eux-mêmes  les responsables du basculement de notre civilisation.

Car non, les homosexuels de l’Avenir pour Tous, d’Homovox et de d’Egalité d’expression en sont la preuve vivante, l’homosexualité ne remet pas en cause l’indissolubilité et l’unité du mariage, dès lors que la seule filiation homme-femme est universellement préservée.

Aujourd’hui tout appelle les Chrétiens, en particulier les catholiques qui suivent l’Avenir pour Tous, à continuer la résistance pacifique et médiatique engagée en 2012- 2013. Par l’unicité de  l’Incarnation de leur religion, ils sont les premiers responsables de la vie et de l’humain. Par leur foi en Dieu venu se faire homme pour sauver tous les hommes, ils doivent remonter en première ligne pour entraîner la société à se rassembler sur l’essentiel de sa nature humaine, afin de préserver sa dignité première, en se  tournant sur le plus faible (l’enfant) autant que sur le différent (l’homosexuel).

C’est l’action minimale pour réaffirmer les principes imprescriptibles de l’ordonnancement bimillénaire de l’Humanité.

An ce temps pascal, face à l’actualité nationale et internationale, notre conscience, et même Manuel Valls, nous montrent le chemin : comme nous y invite le Premier ministre, remplissons à nouveau nos Eglises pour contrer le terrorisme islamiste. C’est la meilleur point de départ où il nous sera rappeler de restaurer la suprématie de l’Humain, dans toutes ses conditions, sur le Marché et la Guerre. C’est donc bien le meilleur moyen pour lutter contre notre propre disparition.

Oui, M. Le Premier ministre, c’est bien devant l’Eucharistie que les Chrétiens doivent se convertir pour répondre à leur responsabilité historique dans la société. Ainsi ils agiront de façon à ne pas enfreindre le principe de laïcité posé par Jésus lui-même (et par Najat Vallaud-Belkacem).

Ainsi ils pourront à nouveau former la juste et pacifique opposition chrétienne  à la disparition programmée de l’Humain et de notre civilisation engloutie par le Marché, et liquidée par le terrorisme islamiste, qui se nourrit de sa disparition.

Si le  Premier ministre qui,  depuis la loi Taubira, met en œuvre cette disparition  nous y invite aujourd’hui, écoutons-le !  En diffusant le programme d’actions de L’Avenir pour Tous dès maintenant, nous serons prêts à réformer la loi Taubira en 2017.

Alors, amis Chrétiens et sympathisants, après la messe, rejoignez  l’Avenir pour Tous et Tous Chrétiens d’Orient !

 

Virginie Tellenne (Frigide Barjot)

ex-leader de la Manif pour Tous (17 nov. 2012-26 mai 2013)

présidente de l’Avenir pour Tous (depuis le 26 mai 2013)


« Vous avez le droit d’exiger qu’on vous montre la Crèche, la voici ».

Le texte ci-dessous a été écrit par Jean-Paul Sartre, prisonnier des allemands à Trèves en 1940. Je l’avais déjà publié en 2011 sur ma page Facebook. En ce jour de Fête de l’Immaculée Conception, face aux polémiques qui se sont élevées et qui semblent trouver un apaisement dans une unanimité de la classe politique, du Premier ministre et des proches du président de la République aux leaders de l’opposition, comme vous tous, je me réjouis. Et vous offre à nouveau ce texte magnifique, avant une procession à Marie bien méritée ce soir, à Paris.

IMG_9406

« Voici la Vierge, voici Joseph et voici l’Enfant Jésus. L’artiste a mis tout son amour dans ce dessin, vous le trouverez peut-être naïf, mais écoutez. Vous n’avez qu’à fermer les yeux pour m’entendre et je vous dirai comment je les vois au-dedans de moi.

La Vierge est pâle et elle regarde l’enfant. Ce qu’il faudrait peindre sur son visage, c’est un émerveillement anxieux, qui n’apparut qu’une seule fois sur une figure humaine, car le Christ est son enfant, la chair de sa chair et le fruit de ses entrailles. Elle l’a porté neuf mois. Elle lui donna le sein et son lait deviendra le sang de Dieu.

Elle le serre dans ses bras et elle dit : « Mon petit ! » Mais à d’autres moments, elle demeure toute interdite et elle pense : « Dieu est là », et elle se sent prise d’un crainte religieuse pour ce Dieu muet, pour cet enfant, parce que toute les mères sont ainsi arrêtées par moment, par ce fragment de leur chair qu’est leur enfant, et elles se sentent en exil devant cette vie neuve qu’on a faite avec leur vie et qu’habitent les pensées étrangères.

Mais aucun n’a été plus cruellement et plus rapidement arraché à sa mère, car Il est Dieu et Il dépasse de tous côtés ce qu’elle peut imaginer. Et c’est une rude épreuve pour une mère d’avoir crainte de soi et de sa condition humaine devant son fils. Mais je pense qu’il y a aussi d’autres moments rapides et glissants où elle sent à la fois que le Christ est son fils, son petit à elle et qu’il est Dieu. Elle le regarde et elle pense : « Ce Dieu est mon enfant ! Cette chair divine est ma chair, Il est fait de moi, Il a mes yeux et cette forme de bouche, c’est la forme de la mienne. Il me ressemble, Il est Dieu et Il me ressemble ».

Et aucune femme n’a eu de la sorte son Dieu pour elle seule. Un Dieu tout petit qu’on peut prendre dans ses bras et couvrir de baisers, un Dieu tout chaud qui sourit et qui respire, un Dieu qu’on peut toucher et qui vit, et c’est dans ces moments là que je peindrais Marie si j’étais peintre, et j’essayerais de rendre l’air de hardiesse tendre et de timidité avec lequel elle avance le doigt pour toucher la douce petite peau de cet enfant Dieu dont elle sent sur les genoux le poids tiède, et qui lui sourit.

Et voilà pour Jésus et pour la Vierge Marie. Et Joseph. Joseph ? Je ne le peindrais pas. Je ne montrerais qu’une ombre au fond de la grange et aux yeux brillants, car je ne sais que dire de Joseph. Et Joseph ne sait que dire de lui-même. Il adore et il est heureux d’adorer. Il se sent un peu en exil. Je crois qu’il souffre sans se l’avouer. Il souffre parce qu’il voit combien la femme qu’il aime ressemble à Dieu. Combien déjà elle est du côté de Dieu. Car Dieu est venu dans l’intimité de cette famille. Joseph et Marie sont séparés pour toujours par cet incendie de clarté, et toute la vie de Joseph, j’imagine, sera d’apprendre à accepter. Joseph ne sait que dire de lui-même : il adore et il est heureux d’adorer. »

                                                                 Jean-Paul Sartre, Trèves 1940

 

 


Après la vraie expulsion de la famille mardi, le pseudo-abandon des animaux mercredi…

… ou quand on veut tuer Frigide au Parisien, on on n’hésite pas à lui poser des lapins médiatiques !

IMG_8995

Mercredi 29 octobre : les lapins Nicolas et François profitent des derniers instants de la « terrasse somptueuse » avant expulsion …,

 

Dans un article publié ce mercredi 5 novembre dans le Parisien sous le titre « Frigide Barjot avait laissé ses lapins dans son duplex », la journaliste Céline Carez soutient que j’aurais abandonné les animaux de mes enfants dans l’appartement de la RIVP d’où ma famille a été expulsée pour raisons politiques ce mercredi 29 octobre au matin.

Je démens formellement ce fait, et sa diffamation d’abandon, qui n’ont d’autres buts que de continuer à dénigrer ma personne pour empêcher que ma parole puisse à nouveau, comme en 2012-13, aider à rassembler des centaines de milliers – voire des millions – de Français qui ne supportent  plus les mensonges et les manipulations, mais manquent de porte-paroles désintéressés pour les dénoncer et proposer aux  futurs élus des solutions de bon sens et de consensus.

IMG_8998

…sous la surveillance de maman Frigide et de marraine Lolo, qui les emmèneront avec elles, sans jamais les quitter d’une oreille.

En effet, je n’ai pu abandonner qui ou quoi que ce soit, puisqu’il  a été constaté par huissier* que j’ai évacué les lapins Nicolas et François et le chat Connardo, ce mercredi 29 octobre vers 11h, AVANT la pause des portes anti-squat, et a fortiori avant leur fermeture.

Le chat Conardo est descendu en caddie dans le hall, juste avant fermeture définitive des portes.  Il n'aura jamais attendu seul dans l'appaatement.

Le chat Conardo est descendu en caddie dans le hall, avec le saladier de carottes en rondelles,  juste avant fermeture définitive des portes. Il n’aura jamais attendu seul dans l’appartement !

Lire la suite »


Expulsée derrière les portes « anti-squat » de la Démocratie …

… la famille Tellenne – Basile-Bruno, Virginie-Frigide, Bastien et Constance – attend votre aide pour en finir avec cette expulsion-bidon et ses derniers cartons, ce

LUNDI 3 NOVEMBRE A PARTIR DE 8 HEURES
AU 51, RUE DE LA FEDERATION, 75015 PARIS

(Metro Motte-Piquet ou Dupleix)

et jusqu’à fermeture définitive de ces 30 ans de vie qui resteront gravés dans ces murs, avec les 10 dernières années d’engagements pro-Humain chrétien de Frigide, devenues celles des manifs pour vous de 2012-2013, qui ont provoqué cette expulsion.

Si vous aussi vous avez bu, dansé, chanté, prié, parodié, milité et crié (dans la rue)  chez Basile et/ou Frigide, venez marquer de votre présence, de votre aide, ou simplement manifester votre soutien à ceux qui pourront ainsi affronter avec plus de force LEUR NOUVELLE VIE.

Plus de renseignements sur le déménagement : 06 09 62 00 31 – frigide@noos.fr

Soutien internet (il suffit de liker les pages)

https://twitter.com/FrigideBarjot
https://twitter.com/basiledekoch
https://www.facebook.com/pages/Virginie-Tellenne/80127869268?ref=ts
https://www.facebook.com/basile.dekoch?fref=tl_fr_box&pnref=lhc.friends
https://www.facebook.com/frigide.barjot?ref=profile

porte antisquat 4

Porte « anti-squat » de la démocratie


AUJOURD’HUI, ADHEREZ A L’AVENIR POUR TOUS !

CONTRE LA DIVISION, CONTRE L’EXPULSION ET CONTRE L’ABROGATION

QUI MAINTIENNENT LA LOI TAUBIRA EN PLACE,

ADHÉREZ A L’AVENIR POUR TOUS !

Unknown

5 octobre 2014 : premier Forum populaire des Manifestants, avant la tournée dans toute la France de Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous

En ce 8 octobre, jour anniversaire de la naissance au Ciel de Maman, une page est tournée de notre Grand Mouvement des Consciences.

Il y a clairement DEUX COURANTS dans le grand Mouvement de préservation de la Filiation biologique, et deux visions de l’organisation de la société dans la préservation de l’Humanité Homme-Femme.

L’AVENIR POUR TOUS est celui de l’EGALITE des droits des couples homosexuels qui ne remettent pas en cause la filiation et l’IDENTITE homme-femme. Nous préservons la filiation par l’UNION CIVILE égale en mairie avec délégation d’autorité parentale au parent non biologique. Ainsi l’identité civile de chaque être préserve ses ORIGINES HOMME-FEMME et garantit le respect de L’ORIENTATION SEXUELLE de chacun.

LA MANIF POUR TOUS est celui du maintien du seul modèle de couple et de famille homme-femme sans prise en compte de l’orientation sexuelle dans la législation et demande une ABROGATION TOTALE DE LA LOI TAUBIRA qui aboutit, sans contrepoids interne et positif pour la reconnaissance de l’orientation sexuelle et donc de L’EGALITE DES COUPLES, à l’ABROGATION DE L’UNION CIVILE ouverte par la loi Taubira. Comme cela est Indésirable humainement et surtout impossible politiquement en France, cet objectif aboutit immanquablement AU MAINTIEN DE LA LOI TAUBIRA, et de ses PARTISANS DE GAUCHE au pouvoir.

LES POLITIQUES DE DROITE susceptibles de devenir présidents de la République sont majoritairement partisans de la REECRITURE de la loi en UNION CIVILE selon L’AVENIR POUR TOUS, et non de L’ABROGATION DE L’UNION CIVILE selon LA MANIF POUR TOUS, sauf le PCD et le FN. A moins qu’en fait le spolitiques de droite ne veuillent pas vraiment revenir sur la loi ?

Pour aboutir en 2017, il faut donc CONSOLIDER l’objectif de L’UNION CIVILE sans changement de filiation pour que LAVT et LMPT aient, comme de 2012 à avril 2013, une stratégie convergente et GAGNANTE avec la seule solution réalisable par les politiques de droite : L’UNION CIVILE, seul moyen d’éviter GPA et extension de PMA anonymes.

AUJOURD’HUI, NE LAISSEZ PAS LE CONTREPOIDS PACIFIQUE A L’ABROGATION SE LAISSER EFFACER PAR LES MEDIAS ET L’EXPULSION

AUJOURD’HUI DEVENEZ LE CONTREPOIDS GAGNANT DU MOUVEMENT DES CONSCIENCES =>

AUJOURD’HUI ADHÉREZ A L’AVENIR POUR TOUS !
https://docs.google.com/forms/d/1b2LbaLYsFaamgYtpjpZzFupqYHDlwlQoruPnG7tHhwo/viewform?edit_requested=true

AUJOURD’HUI, LIKEZ CETTE PAGE ET FAITES ADHERER.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 160 autres abonnés